SRL 2016: Vague poétique à tous les étages

La poésie, c’est un certain parfum de mystère et une multitude de formes et des sonorités inédites. C’est surtout un rythme et une musicalité langagière rendus visibles pour nos yeux et nos oreilles. La poésie ouvre les portes de l’émotion et de l’expression.

Parce que Poésis est le nom grec de la production, de la fabrication et de la création, offrons un tel chemin de découvertes à nos élèves pour la Semaine romande de la lecture 2016

Vague poétique, pour une palette de formes langagières.

Poèmes, ritournelles, chansons et prose à gogo..., tous les textes qui jouent avec la langue sont des espaces d’invention sans limite. Image et imagination mis en mots, en dessins ou en musique pour dire les perceptions et autres sentiments humains. Oui, la poésie traduit les couleurs du monde et la vision de chaque homme.

Mots, formules syntaxiques et système de métaphores surgissent d’une page en imposant rythme,  emboîtement et nombre de liens inédits.  Toute la dynamique de textes poétiques ou ludiques permettant d’échapper aux règles établies en explorant d’autres horizons.

Une panoplie d’activités langagières

Ecouter, bien sûr, lire évidemment et, surtout, découvrir un autre champ ludique de formes langagières et sonores capable d’éveiller ou de renouveler l’envie de dire et de SE dire : question, sensation, étonnement et lamentation.... S’étonner, s’émouvoir et interroger le vivant, le temps ou les événements ! S’emparer d’un texte et d’une comptine pour avoir les mots qui disent son ressenti ou son envie.

Réalité sensorielle et sonore

Si enseigner c’est surtout "transformer des manières de pensée, de parler et de faire", (B. Schneuwly), la poésie et son vaste champ de jeux langagiers s’offre comme un formidable terrain d’expériences et de formes langagières différentes. Repérer, sélectionner, comparer des textes.

La fonction du poète

Exprimer, dénoncer, révéler et inventer : les quatre grandes fonctions de la poésie qu’il est bon de savoir pour réussir un commentaire composé selon le blog d’Amélie V.(http://commentairecompose.fr/). Dans une approche « classique », le rôle du poète est d’abord d’exprimer l’amour, le temps, mais aussi la nostalgie ou la mélancolie du pays ou de l’enfance. Mais il a aussi une fonction plus révolutionnaire : la poésie engagée qui veut dénoncer ou célébrer la liberté, l’occupation, la violence, etc. La troisième fonction de la poésie est de révéler, de dévoiler et de faire savoir. Ici, le poète déchiffre et dévoile le monde en révélant d’autres facettes de la réalité. Baudelaire, Rimbaud sont considérés comme des élus ou des guides qui doivent éclairer les humains.

Enfin, la poésie a aussi une fonction esthétique avec un poète qui devient un artisan des mots en s’inscrivant dans un élan de pureté et de beauté. Créer, inventer dans un idéal où il s’agit de faire de l’art pour l’art. Le dessin (calligrammes) peut être là pour suppléer au sens. C’est le domaine des contraintes créatives et des jeux de langage inédits (Oulipo).

Poésie échappée belle.

Hors du carcan habituel du langage.

Comment échapper au carcan du langage ?